stratégies planétaires


Le naufrage de la civilisation

Depuis la naissance des grandes démocraties occidentales, la société avançait résolument vers "le progrès", vers toujours plus de science, d'éducation, de culture, de justice, de protection sociale, de liberté... Et aussi vers plus de prospérité économique et de bien-être matériel pour l'ensemble de la population. Chaque génération était assurée que demain serait meilleur qu'aujourd'hui, et que la génération suivante aurait une vie meilleure encore.

Depuis les années 1990, la tendance s'est inversée. Du fait des conséquences écologiques, sociales et économiques du néo-libéralisme, nous allons désormais vers
moins de science, moins d'éducation, moins de culture, moins de justice et de protection sociale, moins de démocratie, moins de prospérité économique, et moins de bien-être matériel.

Au départ, la technologie avait été inventée pour libérer l'homme. Elle est aujourd'hui utilisée pour l'asservir et le contrôler. De même, l'économie était censée être au service des besoins humains, mais aujourd'hui, ce sont les humains qui sont au service de l'économie (et de ses bénéficiaires finaux).

Entièrement accaparée par ses activités économiques et par la production de marchandises, l'humanité est en train de revenir plusieurs siècles en arrière, lorsque tout son temps disponible était utilisé pour la survie, avant que la maîtrise de la matière ne permette de dégager du temps libre pour réfléchir, rêver, créer, et finalement faire progresser l'art, la science, ou la philosophie.

Tout ce qui fait l'essence de l'homme (et qui est censé le distinguer de l'animal) est en train de disparaître: sa capacité à réfléchir, à s'interroger sur son origine, sur l'univers et sur sa place dans cet univers, sur l'esprit, le sens de la vie, la mort ou le sacré.

La nature, l'avenir de la planète, la recherche de la connaissance et le bonheur des hommes, auront été sacrifiés à l'argent et à la marchandise, au profit d'une infime minorité des habitants de la planète.

Des signes inquiétants et symboliques semblent annoncer la fin de notre civilisation. Les séquoias géants de Californie, témoins de 500 millions d'années d'évolution de la vie sur Terre, vont être abattus pour l'exploitation forestière par décision de George W.Bush. Et à cause du chaos créé par la guerre en Irak du même George Bush, les tablettes d'écriture sumérienne ont été détruites dans le pillage du musée de Bagdad (l'armée américaine avait limité sa protection au ministère du pétrole et aux installations pétrolières).

Premières traces d'écriture humaine, les tablettes sumériennes avaient pu être préservées à travers 5000 ans d'histoire tumultueuse de l'humanité. Mais elles n'ont pas échappé aux ravages de la bêtise, de l'inculture et de la cupidité d'une humanité qui semble désormais préférer la barbarie à la civilisation, l'obscurantisme à l'intelligence, et l'esclavage à la liberté.
 

© Syti.net, 2004

  

THEMES ASSOCIES
 

Le déclin de la science

Le déclin de la science a commencé, remplacée par la technologie et la recherche privée, dont le but se limite à la mise au point de nouveaux produits.

 

Vers un nouveau Moyen-Age

Le sens de l'histoire s'est inversé, et nous retournons désormais vers le Moyen-Age. Un Moyen-Age moderne, avec le pouvoir destructeur de la technologie en prime.

 

Le point de rupture

Consciemment ou inconsciemment, nous sentons tous que nous approchons d'une fin de la société telle que nous l'avons connue depuis notre naissance et que nous approchons du point de rupture économique, social, financier, écologique, démographique, et démocratique...  (sur le blog)

 

Les mensonges du libéralisme

Un démontage en règle des mensonges les plus fréquemment utilisés par la propagande néo-libérale et sa "pensée unique".

L'entreprise-vampire

A cause de leur inefficience croissante, les grandes entreprises ne sont plus capables de créer de la valeur, mais seulement de vampiriser la richesse des autres acteurs économiques, du corps social, et des états...

 

Délocalisations et mondialisation

La mondialisation libérale consiste en la suppression de toute entrave à la circulation des marchandises et des capitaux, rendant possible les délocalisations, les chantages à l'emploi, et les profits sans précédent des multinationales. Au risque de causer la désindustrialisation et le déclin géopolitique des pays occidentaux...

 

Prophétie des temps présents

Une prophétie visionnaire décrit les temps présents avec une fascinante acuité...
Elle a été écrite en 1099 par Jean de Jerusalem, l'un des fondateurs des Templiers.

 

Leonard Cohen, "The Future"

Une chanson aux paroles prophétiques par Leonard Cohen en 1993.

 

Etat d'urgence pour la planète

Alerte rouge pour la planète, avec le réchauffement climatique accélèré, la fonte des glaciers, la multiplication des catastrophes climatiques, la déforestation, et la 6è extinction massive des expèces vivantes...

 

Etat de la planète

Le point sur l'état de la planète, avec l'inventaire des dégâts causés par l'homme à l'environnement, et les premiers signes des réactions de l'écosystème.

 

Le temps de l'action

Le futur du monde appartient aux citoyens. Les directions prises par la société, l'économie, l'environnement ne sont pas inéluctables. Sans le savoir, les citoyens disposent de puissants moyens d'action...

 

La fin programmée de la démocratie

Nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux, avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers. Voici les raisons pour lesquelles nous pouvons dire que nous ne sommes déjà plus tout à fait en démocratie.

 

10 bonnes raisons de faire à nouveau la révolution

Les causes de la révolution de 1789 sont à nouveau réunies: injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés.

 

Les erreurs des Maitres du Monde

Les erreurs des Maitres du Monde par rapport à leur propres intérêts, et la conséquence prévisible: un effondrement "à la soviétique" du capitalisme.